Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue Conférence - Extraits - I

 

 

 

 

(...)

 

 

 

Grappes mûries dans ce jardin

vendangées en compagnie des oiseaux

 

sur la table nue

vous nous offrez l'oeuvre posthume de l'été

 

Le soleil qui maintenant

incline vers vous son visage

trouve preuve de sa chaleur et de sa gloire

 

 

 

 

La neige apparue

sans bruit ce matin

porte en elle l'émerveillement

de toutes les neiges de l'enfance

 

Quand elle sera

mêlée de boue grise

à nouveau viendra

 

l'attente

 

 

 

 

Piètre veilleur

je n'aurais su répondre

à qui m'eût demandé où en était la nuit

 

Ma tour de guet

c'est la demeure aux volets clos

sans alarme

mais sans rêve

 

Il m'a fallu du temps

pour reconnaître la pluie

 

 

 

 

Au matin

pain et eau

déposés à la porte

 

Or le fleuve franchi

sans regard vers l'arrière

j'aurai laissé vacant

l'héritage de l'ange

 

 

 

 

 

 

 

Claude-Olivier STIKER-METRAL.

"La maison vide", pages 218 - 221, Revue Conférence 37, automne 2013.

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Passages en revues

Partager cet article

Repost 0