quand passe l’oiseau d’argent ton souffle s’enfle vers son corps qui attend amplement ton aveu n’est-il pas un rêve qui au feu d’une trêve si brûlante pour tes mains douces n’abatte le clair de mes doutes qu’il lui faille tenter toutes les tessitures...

Lire la suite
Tag(s) : #Feuillets