(25/10/2014 /// 11/06/2015) dans la pâleur égarée. mettre en notes la voix calme et soudaine. soi-même sculpté dans la veine incomprise de sa propre roche. à moment donné ne plus faire autrement que partir. de soi. à moment, la beauté saura lire les lieux...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Hans Hartung, L 119 1963, lithographie je fus un torrent. je n'apprenais qu'à dévaler. eau _ goutte _ source et soudain paisible _ un chant me regarde dans une eau verte de rivière dont le visage n'ondule d'aucun vol d'oiseau au loin cascade luit _ _...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps, #Hans Hartung, #Ovide

Jamie Wyeth, Island Library, 1977 Glaceurs aphones des diaphanes cymes fanées du loin été Golgotha d'âmes infirmes dont la glace gèle le front décliné L'iris muet d'amour grandeur nature comme un vautour s'abat sur la douleur Plus qu'un violon un champ...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Moisissures d'airain les copeaux d'un nocturne enrayé Juste ce que j'aime dans l'entrave une seconde de répit jette son pleur de joie De part et d'autre de moi un champ de sourires solubles au soleil dans la vision de vivre Les épis acquiescent au vent...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Tout se resserre comme dans le drugstore pendant les soldes et moi je tente de reconquérir l'espace je tu tout est serré indistinct de la glue de jour il faut cli gner des yeux vous savez, comme le peintre au recul fait cli gner les paupières pour ne...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

L’orage * L’aube grise opale lui tremble dans les mains Son âme ce dédale se cambre se survient en cette étendue bleue étale au couteau de chagrin Une seconde peau de bois rares Une vive lumière volée Douleur salle de bain seul le miroir mire ses pleurs...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Ex - rien ne heurte encor l’étoile l’eau flonflonne aux arches du pont romain. c’est le bal juillet de volutes et de gouttes arche elle veille baise le gant de la rivière elle s’endort se relève sa cathédrale déflore vertébrale sa tristesse elle . les...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Wuthering eyes Le cri ne cesse la fêlure du regard Tu ne cesses aussi dans le corps de dissoudre l’oppression psaume trop sonore A mesure ta gorge profonde s’ébrèche encore de te dire en vain Te dissoudre de toutes ces heures Où tu te lis relis tu es...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

« En naissant, un homme tombe dans un rêve comme on tombe à la mer. S’il veut se débattre pour en sortir, comme le font les gens sans expérience, il se noie… Non, je vous le dis, ce qu’il faut, c’est s’abandonner à l’élément destructeur, et s’arranger,...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Sur place le froid m’accouche --- Pétrifié mon regard soutient l’insolent sadisme Je ne peux bouger les lèvres dire --- femme, tu es libre --- intense brûlante naît l’émotion à l’engelure d’une renaissance La pâleur est une rage que l’innocence rosit...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

la féminité d'un vent léger se noue à mes cheveux je prie Dieu n'importe quel Dieu cela m'est bien égal tous les mêmes, à se jouer de leurs hommes s'entre tuant mon Dieu n'est pas des leurs il est bonté j'y pense : il a tes yeux les yeux de l'innocence...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

Les galets à la source ne sont pas givrés de mousse mais la rivière touche à sa fin elle tait son nom tant elle a honte d’être si noire et de se jeter noire dans le port du lendemain garance qu’elle oublie Une coulée de lave déferle sur mes versants frôlant...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps

L'écume du sang blanc de la mer La mousse du rocher tremblant qui la perd Irradieuse irradiée à jamais la mer Par l'horreur ici-basse la main basse de l'homme L'écume sèche la mer à l'agonie Et l'homme qui nie l'agonie de l'eau Ce vaste champ de boue...

Lire la suite
Tag(s) : #Nouveaux temps
1 2 > >>