où vont les portraits épars __ pillés par une insignifiance __ comme un peu de tout qui te renvoie au rien __ où vont ces visages __ postés dans l'attente __ flammes de Bach traversant les ouvrages de l'or __ une douleur ou un rire lointains __ où peinent...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

(Version II) Il est de l'amour et de la musique Voici le chant, le lieu, où déposer la fureur afin qu'un psaume la désarme, ou une peau dont la beauté ovale fige les flots de paroles Tu les as renversés au moment où ils s'élevaient Car dans les pas qui...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Wilhelm Hammershøi Tant que je pourrai écrire la beauté Et lui trouver un fondement Comme d'un nénuphar, le pédoncule puis, leur berceau En mon coeur arrimées, les mains en confiance La pensée et l'amour ne s'épousent-ils pas

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Il est des pas en soi douloureux comme une caresse qui manque à la vue Des chemins sinueux qu'il faut frayer en son esprit secret, à la serpe, mais faillent les mains qui n'étreignent que la tentation et lâchent la faux, sans force. Il est une invitation...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Détail Eloge de la faille Finalement la nuit est là pour nous rappeler combien est fragile la lumière combien sa voix peut être emmurée par l'aveuglement de qui nous regarde soudain lorsque l'amour en nous porte cette lumière à notre bouche les barbares...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Autant de petits assassinats derrière les jours, persiennes à la violence, visages à la brume, et les grèves à l'automne, d'où la mer se retire pour mieux mimer le déluge Derrière les effeuillés de pensées cependant les désirs toujours renaissent Oui,...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Photographie (détail), 'Sunday Morning' : Andrea Photo. Facing the ghost of love le visage en lui-même est une prière sans échappatoire n'y ajoute de mains car ce qui vient couvrir la part trop humaine de ta silhouette est luminescence le mot la condamne...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Ernest Pignon Ernest, dessin, extrait de l'exposition 'Traits de génie' Palais des Beaux-Arts, Lille – 2013 nous irons battants dans le coeur justement là dans le sang dans le chemin du sang mais nous devons inverser le coucher du soleil et marcher dans...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Avec la musique de Rachmaninov, ' Daisies' , opus 38/3, extraite de l'album ' Voyage En Russie' de Claire-Marie Le Guay. à Satine C'est cela aussi, la poésie. Sonder, épurer l'entassement désordonné des choses, distiller le chaos pour déceler les éclats...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Une larme sans parole un prélude à l'infini passer la main sur la montagne sans soleils et sans lunes l'or fondre le rêve au paysage capricieux et doux le mot coule lentement vocalise sur la nuit chant noir à la prière lit de satin lit de rivière miséricorde...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Je tremble de vous, nocturne beauté, de vos accords capiteux m'enveloppez en dépit de tout gravité Je m'accroche aux quelques oiseaux qui piaffent dans mes mains lorsque s'étale le son sans doute les enfers battent-ils en mon coeur tout autour la rousseur...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Estefania Penafiel Loaiza, Déclaration de flamme, 2011 vaste, là, dire poème Tu la désires, elle te dépouille de toi. Cette faim, vaste jusqu'à ensevelir tes pas, fera vivre le mot qui n'est pas né encore. Sous ta peau, ce prélude d'une blancheur de nuit,...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire

Le Caravage (Michelangelo Merisi 1573-1610) : le Christ couronné d’épines. Date inconnue. Huile sur toile, 127 x 165,5 cm. Vienne, Kunsthistorisches Museum. Alors les soldats du gouverneur prirent avec eux Jésus dans le Prétoire et ameutèrent sur lui...

Lire la suite
Tag(s) : #Le journal imaginaire
1 2 3 > >>