Fond de palette

Fond de palette

 

 

 

 

 

Parfois les fonds de palettes deviennent des tableaux

Avec de la patience

Et un peu de Vivaldi

La patience est la forge alchimique de la métamorphose d'un regard

 

 

Les visages enfermés dans leurs petits désirs

Pour le tien je ne veux rien ou la Passion

Qu'il s'évade de toi dans mon amour

 

 

Le Pur n'existe pas  Il y a toujours de la noirceur au fond des choses

Pour toi, j'enluminerai la noirceur   Le Pur existera

 

 

En laisser-aller de toute honte affleure le désir

Dans le désir, ce qui cherche sa complétude  son reflet  son écho

le fait en départ de soi

Il n'est pas possible de mentir dans le désir où s'abandonne ce qui n'est déjà plus soi dans l'autre

 

 

Un visage à la Hartung, dur et cubiste, puis un visage de Madone, 

Entre les deux, aucune frontière n'abolira ma demande de connaissance

en ta chair de vivre

Je veux connaître le monde hors de lui en toi

La matière d'amour

à peindre ce qui doit advenir 

 

 

 

 

Extraits du Journal de bord de création – JBC -

 

 

Tag(s) : #Fragments & Carnets, #De la peinture en particulier

Partager cet article

Repost 0