Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y. Klein, Monogold sans titre (MG 45), 1959

Y. Klein, Monogold sans titre (MG 45), 1959

 

 

 

 

 

 


Tranquille comme un sage et doux comme un maudit,
                                                                 …j’ai dit:
Je t’aime, ô ma très belle, ô ma charmante…
Que de fois…
Tes débauches sans soif et tes amours sans âme,
                Ton goût de l’infini
Qui partout, dans le mal lui-même, se proclame,

Tes bombes, tes poignards, tes victoires, tes fêtes,
Tes faubourgs mélancoliques,
Tes hôtels garnis,
Tes jardins pleins de soupirs et d’intrigues,
Tes temples vomissant la prière en musique,
Tes désespoirs d’enfant, tes jeux de vieille folle,
                                              Tes découragements;

Et tes jeux d’artifice, éruptions de joie,
Qui font rire le Ciel, muet et ténébreux.

Ton vice vénérable étalé dans la soie,
Et ta vertu risible, au regard malheureux,
Douce, s’extasiant au luxe qu’il déploie…

Tes principes sauvés et tes lois conspuées,
Tes monuments hautains où s’accrochent les brumes.
Tes dômes de métal qu’enflamme le soleil,
Tes reines de théâtre aux voix enchanteresses,
Tes tocsins, tes canons, orchestre assourdissant,
Tes magiques pavés dressés en forteresses,

Tes petits orateurs, aux enflures baroques,
Prêchant l’amour, et puis tes égouts pleins de sang,
S’engouffrant dans l’Enfer comme des Orénoques,
Tes anges, tes bouffons neufs aux vieilles défroques
Anges revêtus d’or, de pourpre et d’hyacinthe,
Ô vous, soyez témoins que j’ai fait mon devoir
Comme un parfait chimiste et comme une âme sainte.

Car j’ai de chaque chose extrait la quintessence,

Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or.

 

 

 

 

 

 

 

Charles baudelaire

Les Fleurs du Mal

Appendices

Ebauche d'un Epilogue pour la 2ème édition.

 

 

 

 

 

 
Y. Klein, Monogold sans titre (MG 7), 1960

Y. Klein, Monogold sans titre (MG 7), 1960

 

 

 

Le 18 janvier 2015,

 

 

 

 

Pensées

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt    ce qui va nous faire taire   c'est un énorme tsunami

La nature    elle    ne pardonne rien

 

 

 

Ce qui m'étonne et me rend triste, c'est le manque de délicatesse, tout de même, à l'égard de Gaïa     A l'égard de ceux qui meurent pour Elle, en Elle, et pour la liberté de ses habitants

 

 

 

Ce qui m'étonne, et me rend triste, c'est la mascarade affichée des chefs d'états     des rois et reines     Le grand échiquier doit être plus musical

 

   

 

Alors que Gaïa est asphyxiée dans le plus grand dédain, d'une pollution chimique et spirituelle, les hommes humanistes et humains, et ceux qui ne le sont pas, vont bientôt suffoquer au milieu des attentats, de la négligence écologique, du nombrilisme et du snobisme ambiants

 

 

 

 

 

Vivent les chercheurs d'or

Vivent les insoumis

Vivent les êtres authentiques

- plus de rhétorique de la langue de bois -

Vive le vert 

Vive l'ART sous toutes ses formes et créations

Vive la Délicatesse     

 

avec un grand D

 

 

 

 

 

Voici ouvert l'atelier  "Poésie vert doré"  sur ce blog

 

"Tu m’as donné ta boue, et j’en ai fait de l’or."

 

Baudelaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les quelques visites

d'aujourd'hui...

 

 

 

 

 

 

Edgar Morin

 

 

 

article accessible 100% ici

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DIO_209_0154

 

 

 

 

 

Paul Ricoeur 

 

http://www.fondsricoeur.fr/uploads/medias/articles_pr/entretien-paul-ricoeur.pdf

et

http://www.fondsricoeur.fr/fr/pagehttp://www.fondsricoeur.fr/uploads/medias/articles_pr/entretien-paul-ricoeur.pdfs/articles-et-textes-en-ligne.html

et

http://www.erudit.org/revue/ltp/2007/v63/n2/016790ar.html#no8

 

 

 

 

 

L'authenticité 

 

 

 

 

 

 

« Ces jours qui te semblent vides

 

Et perdus pour l'univers

 

Ont des racines avides

 

Qui travaillent les déserts.

 

 

 

Patience, patience

 

Patience dans l'azur!

 

Chaque atome de silence

 

Est la chance d'un fruit mûr! "

 

 

 

Paul Valéry

 

 

 

 

 

et

 

http://agora.qc.ca/dossiers/Authenticite

 

 

 

 

 

 

Stéphane Barsacq

 

 

 

http://<iframe src="http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=4814484" width="481" frameborder="0" scrolling="no" height="139"></iframe>

ou

http://www.franceculture.fr/emission-les-racines-du-ciel-la-poesie-comme-langage-spirituel-avec-stephane-barsacq-2014-05-04

 

 

 

 

 

 

 

Gilles Bœuf

 

 

http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/grands-entretiens/2014-10-06/gilles-boeuf-savons-nous-encore-aimer-la-planete.html

et

http://www.college-de-france.fr/site/gilles-boeuf/#1386084369268

 

 

 

 

 

Michel Serres

 

 

http://studiophilo.fr/blog/40-blog-ollivier-pourriol/67-entretien-avec-michel-serres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tableaux sont cueillis d' http://www.yveskleinarchives.org/index.html

 

Tag(s) : #Baudelaire, #Poésie vert doré

Partager cet article

Repost 0