P1010036.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout se resserre

comme dans le

drugstore pendant

les soldes

et moi


                     je tente de reconquérir l'espace

 

 

 

 

je

tu

 

tout

      est serré indistinct


                            de la glue de jour

 

 

 

 

 

 

il faut cli

gner des yeux vous savez,

comme le peintre au recul

fait cli

gner les paupières pour ne laisser passer

qu'un filet flou

d'où


                        s'harmonisent les évidences

 

 

 

 

 

 

 je ne sais plus voir d'entre

 les lignes

 d'entre les textes

 

les costumes

 

les livres

 

les murs les regards

 

les polices

 

 

 

 

 

il

faut une bouffée séraphique

un peacemaker

une musique dans ce chaos

 

de moutons

ton

 

 

 


 

il faut

respirer

simplement


                                     atmen


inspirer

les ombres

ne serait ce

 

                        qu'à l'envers du vent qui les berce

 

à l'envers

de la présence du geste


                      d'un arrêt bucolique où je photographie 


deux jeunes filles dans

leur pose street art press

 

 

 

presse


la liqueur

de la noix

sang transparent

parfum de pleur

qui fend

comme pluie

l'ouvrage vide

des coupoles

à conquérir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine Cros

 les visages penchés

Phographie : les visages penchés du ciel L.D. 2011

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Nouveaux temps

Partager cet article

Repost 0