Un bel extrait du livre de Stéphane Bouquet sur la Nouvelle Quinzaine Littéraire n°1096 de janvier 2014

"Stéphane Bouquet publie régulièrement aux éditions Champs Vallon 

 des livres singuliers,où alternent les vers et la prose, où se manifeste

le goût des livres, du langage, des voyages,

 confondu à l'amour des garçons."

 

 

 

 

stephane-1.jpg

Photographie

 

 

 

 

 

 

" Plus tard : il a ouvert les voilages pour que la lumière se frotte sur lui. Je vivais seul, mais j'avais des harems de lumière : est-ce une consolation efficace ? (...)  Finalement, la lumière, peut-être qu'elle est le seul interlocuteur fidèle. On consulte les calendriers, et des siècles à l'avance, on sait à quelle heure arriveront nos amours.

(...) Bien sûr, il exagère. Parce qu'il est encore légèrement beau et parce qu'il se donne facilement et parce que beaucoup ( beaucoup ) d'hommes sont entrés dans son corps. On pourrait croire qu'il recherche le plaisir, mais le plaisir n'a pas d'importance ou pas la première importance. Simplement : lorsqu'un homme le pénètre, il y a une nouvelle bougie à la fenêtre du soir, et c'est un vacillement invincible de plus posé en sentinelle à la porte de garde. " 

 

 

 

 

Stéphane Bouquet, Les amours suivants, éditions Champs Vallon

 

 

 

 

Sur le site des éditions Champs Vallon , un large extrait, cette fois en vers

Un extrait également sur le la revue poétique TerresdeFemmes

Une note de J-C. Pinson sur Sitaudis

Le site personnel de l'auteur, qui est réalisateur et photographe

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Extraits - Ressentis de lectures

Partager cet article

Repost 0