photos-essai-103-5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Lumen

 

 

 

 

 

 

Les tombeaux des luminaristes me lisent la portée du jour.

En lumière co-existent -- le monde paré des hymens

-- ténèbre et lumière exorcistes -- enluminures d’amour.

Là-bas l’abat-jour rabat-l’ombre, ici chante Lumen.

 

 

 

 

 

 

M.C.

 

***

 

 

 

 

 

      Cet extrait fait partie d'un tableau en sept poèmes, nommé "Portée onirique de l'étreinte",

 paru il y a quelques jours dans le numéro 2 de la revue virtuelle "LEVURE LITTERAIRE" .

    

      Le lien de "Levure littéraire",  http://www.levurelitteraire.com/  

     "Portée onirique de l'étreinte"  se trouve dans la rubrique "DEBUTS/WRITE"... 

 

     Editée trimestriellement,  cette revue se propose de promouvoir les arts,

la culture, et l'éducation culturelle, dans la création contemporaine et interdisciplinaire.

      

     

 

 

 

 

Martine Cros,

avec mes remerciements chaleureux à Rodica Draghincescu, éditrice de cette revue... 

 

 

 

 

 

 

 

*** 

 

 

 

 

Photo, MC, jeune colored faune sur ciel

Partager cet article

Repost 0