1059f4306a739a6744031b440a41bece-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

   

Tu es lasse dans l’écharpe rosée __s’oublier à l’instant où la soie te happe

comme la barque qui tisse __le filament d’un flot t’emporte loin de toi

__évanouis évanescents les vieux pilotis de la trêve fondent dans ta lagune

__clapotis vagues et reconnaissables __la passante des ponts s’avoue

invincible __ment vaincue __jamais plue __L’écharpe de soie t’échappe

de toi tu perds ta robe dérobe __l’image d’une Venise boueuse et

cimentée __flottant ainsi ville des brumes vivaldiennes __

sur la civilité du béton armé geignent les amours diluviennes __

Princesse Palazzi tu fais quelques pas dans la ruelle

où ton balcon fleuri manque de Roméo __La gondole du Doge

vient ravir ton absurde solitude, te soulève hors de ton évasion de vase

__brusque réveil de l’échappée soyeuse

__où va ta vie dont l’UNESCO classe la douce peau __ta chair pourrie __

l’empaillée s’effritera maybe __alors tu entoures ton foulard sauvage

autour des ombres de brumes pour les cacher des gondoliers  __alors

tu entends la pluie tomber simple comme une pluie,

tu entends les gouttes de voix chanter sur le bois usé des voiliers

d’où ton passé chargé a fait couler le port __nul doute Venise lointaine

manque à tes pas __tu revêts d’elle l’écharpe de soi __

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1059f4306a739a6744031b440a41bece-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #comme un écho

Partager cet article

Repost 0