Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aller aux essentiels

aller aux essentiels

Menu
Jardin

Jardin

 

 

 

J’ôte l’arrache-coeur

 

du parterre des nouveaux pas     les haies de haine seront taillées     je me

 

hisse sur la pointe des pieds     et je vois     je puis allumer les feux de joie    

 

le solstice entre baille mes iris     sur les pétales généreuses     ce souffle libre     

 

     brille par son absence     saoule de sève libérale     son élixir mousseux      

 

plonge ma chair subordonnée       dans l’herbe muable    je cherche les

 

passants d’ennui      leurs pas lâchent prise     même les botanistes

 

     de la tyrannie m’écoutent      car je suis devenue feuille     et

    

                                                                             mon amour est le vent