Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1450341_669153293117020_1786336884_n2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'écris pour la petite blessure

La lumière

Au cœur du murmure.

 

 

Le désamour

Du rêve

Qui s'immisce.

 

 

J'écris pour la mémoire

Ce chagrin

Qui n'est qu'un cri.

 

 

                                            Me souvenir

 

 

D'un Botticelli

Traversant

La rue

 

 

                                            Les mains dans les poches.

 

 

D'une veine

Qui bat, là

Près de l'oeil droit

 

 

                                             L'homme se hâte dans le métro.

 

 

 

Nous sommes des ombres à la recherche de l'amour

Et quand, absente au monde,

Je demeure figée

 

 

 

A mes pieds

Un tombeau

J'écris le vide                        qui devient présence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sophie Lagal,  le 19 Janvier 2014

Lire, du même auteur :  Camille / [ je me brûle au chant des oiseaux ]  et  Nus / Hier encore, deux poèmes de Sophie Lagal.

 

Tableau, Martine Cros, "Femme sans visage" , huile sur toile, 2000, 120x120

 

 

 

Tag(s) : #Artistes de mon coeur

Partager cet article

Repost 0