sg10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Meurent et s'allument les étoiles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      Levés   __  en éveil __  mes yeux griffent

                                      le ciel                                     En longues traînes

                                      comme voiles de mariées s'amoncellent les nuages

                                      s'égrènent d'estivales  promesses fruitées

                                      Belle et puissante lumière    ____     jaillissement

                                      derrière le cuivre tendre de l'arbre de Judée

 

 

 


 

 

 

Ténu  ton souffle  ___  presque suspendu

à l'aube naissante s'est perdu

quelques notes un refrain

accompagnent ton âme de poète

Enfant d'Alexandrie

chante pour moi    _____  éphémère éternité

ta Liberté retrouvée

Sous les rayons de lune   un sourire t'invite

la dame brune t'enveloppe de brume

 


 


 


 

                                      Après l'hiver de cendres et de braises

                                      je m'offre à la douceur de l'air      Au plus profond de moi

                                      un baiser des caresses

                                      arômes musqués de roses   miel d'acacia

                                      enivrent mon coeur où le bleu        _______  lumineux

                                      éclate en gerbes de bonheur

 


 

 

 


 

Sous les poings assassins

tes yeux d'enfant     éteints     ___  Tu lançais

à la Vie des paroles pour demain

tu voulais barrer le chemin        Peste brune

en nos seins infiltrée

Sur les pavés ton sang versé   _______ à jamais gravé

quelques bouquets de fleurs    éparpillés

arrosés par les pleurs

 


 

 

 


 

                                     Devant mon piano        de ton souffle privée

                                     je déroule les fils tressés    ____  inlassablement 

                                     sous la voûte embrumée et noire    Ce soir 

                                     mes pas chancellent          Immobiles

                                     mes yeux se ferment    ___   Ivresse murmurée

                                     senteurs de roses carmin         Là-haut

                                     clignotent mes plus belles étoiles

 

 

 

 

 


 

Fragile ton esquif         par la colère d'Eole

de nouveau dérouté

te voilà captif de rivages hostiles

Cris retenus        Dans le secret de tes nuits

silencieux et pensif

détresse profonde       Bien au-delà des ondes    

paroles confisquées libertés bafouées

Noir    l'écran     s'est figé

Ballotté en terre d'exil    mât brisé

de tes voeux

tu appelles       _____   la Mer

 


 

 

 


 

                                    Hantée de cauchemars

                                    nuit de ténèbres      blanche

                                    T'attendant   te cherchant      _______  au bout de l'aube

                                    auréolée de rose et d'or

                                    timides et caressantes saveurs

                                    enivrante brise   sensualité gourmande 

                                    Ô tremper encore mes lèvres

                                    dans le calice de la Vie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© F.R

Françoise Ruban, le 17 juin 2013

 

Tous droits réservés

Protégé par copyright

 

 

 

Photo, Hélène Mugot

Du sang et des larmes, 2004

Gouttes de verre rouge et de cristal clair

 

Tag(s) : #Artistes de mon coeur

Partager cet article

Repost 0