« En naissant, un homme tombe dans un rêve comme on tombe à la mer.

S’il veut se débattre pour en sortir,

comme le font les gens sans expérience, il se noie…

Non, je vous le dis, ce qu’il faut, c’est s’abandonner à l’élément destructeur,

et s’arranger, à force d’efforts des mains et des pieds dans l’eau,

pour que la mer profonde, profonde vous soutienne.

Voilà, si vous me le demandez, comment on peut arriver à « être ». »

 

« Voilà le secret… Suivre son rêve et suivre son rêve encore…

et ainsi… ewig… jusque ad finem… »

 

 

 

Joseph Conrad, « Lord Jim »

 

 

 

 

 

flandrin-copie-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

il est des seuils infranchissables

     insonores 

 

 

si hauts

franchis trop tard __

fuits si tôt __

 

    

     laisse-leur

le temps de s’emplir de ce que tu

     veux y voir

 

 

accours sur le quai

bondé le bateau lève l’ancre

 

 

tu cherches la silhouette de ton rêve

sur le pont nouveau __ réceptionne

     son sillage

 

 

hume-le __

 

    

     le rêve

qui te devient

a le parfum

     du seuil

     de la rive

et  

     du départ

 

 

 

Photo : Hyppolite Flandrin,

jeune homme nu assis au bord de la mer
étude, huile sur toile, 1836 , Paris, musée du Louvre

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Nouveaux temps

Partager cet article

Repost 0