leonardo-da-vinci-study-of-female-hands-drawing-royal-libra.jpg

 

 

 

 

 


 

A l’écho d’aucune lyre

sans l'ivoire des touches

le désir d'inspirer

la musique des êtres qu'elle perçoit

s'exhale dans son cri             Rien

ne la rassasie plus

que la vue de ces mains gracieuses

qui attendent l'harmonie         Rien


 


 

 

Puis l'amour se lève

& dessine 

des sourires

des adieux qui dévalent

déjà dans 

les visages légers

 entaillés par le temps

 


 

 

                                         Il neige

           dans la rue mendiante

des feux & des flammes 


 

 

Elle crépite comme un bois

mort en serrant fort

dans ses bras l'absence

& le manque qui s'enlacent

aux soupirs de la cendre

Ces pauses qui absorbent

les notes

abyssales de beauté

 


 

 

Le sens se dérobe

alors qu'elle se dévêt

dans la voix navigable

assourdissante

des étoiles intérieures





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 Martine Cros

 

 

Dessin: Léonard de Vinci

Etude de mains de femme, Pointe d’argent, rehauts de blanc sur papier crème 215 x 145 mm

Windsor, The royal collection,

Voir le très beau livre chez Taschen 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Fragments & Carnets

Partager cet article

Repost 0