Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


 

 

 

 

 

Troisième poser de beauté

avec l'accompagner

d'un poème

 

 

 

 

 

I

Farandola


 

 

 


 

farandole   ces jours

l’aube promet l’amour  

le lied

au soir déjà

s'effondre

 

farandole  

cette corolle

pétales étales désir

essai nucléaire sévir

la lumière étoile indolemment

poignarde

les squelettes

des amants

 

à chaque flétrir

je me terre  

           taire

farandole   ces heures ces airs

ces forces diluviennes en boue

où chacun prie qu’il devienne

fortifié

un leurre


qui devient plus qu’un être humain      qui devient humain

inachevé d’humain   lambeau de chair greffé dans un mirage

dans un mirador

nous sommes foule     là   oui   au chœur muet   impèlerins 

buée mugissante à nos bouches perlante

 

banderole

dans la cour

cadencée de vent chagrin

fanent fanent les amours

derrière la fenêtre aux raisins

dans la coupe trop pleine pourrissent

toujours les peindre ils je meurs

 

barcarolle

ces cris

ces hurlés de boulangerie

quand un seul pain peut dorer

1000 affamés

mille guerres

apogée de l’homme-équerre

qui tue et s’en épanouit

fane fane le crime

frime   frimas   la fleur

carnivore

dans la rime insoumise commise

mord et tue le poète

 

poète pistil

sur la terre promise

laquelle est une serre à 100 euros l’entrée

 

la porte de secours ne paye pas de mine

qui sera plus qu'un naufragé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine Cros

28/08/2012


 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Fragments & Carnets

Partager cet article

Repost 0