P1000346-5

 

 

 

 

 

 

 

1) je ne veux plus me battre                                     

contre les mots

ni me battre

contre les pas

ni m'insurger contre

la guerre

la calomnie

les vaisseaux de sang                    

fiers de leurs morts mathématiques               

fiers de faire les comptes                     sans féerie

 

 

 

2) je désire ardent qui devant mon chancèlement

m'ouvre m'accueille

je ne veux plus de futur

seul

et je le puise :

le plus que présent

-- plénitude vivante

 

 

 

3) sur la terre frères sommes de Feu liés 

ailes des cinq éléments je les vole et vole les offrant

de Feu l'un à l'autre se dévore                           

passionnément

d'eau l'ondée de l'é mouvance

de terre/pierre dédiées                                                              

aux  statues

-- prisonnières du temps                                     

aux falaises

-- divinités de l'Art            et j'embrasse leurs pieds

d'air inspirant librement la pensée

librement l'expirant dans le geste

librement incarnés dans le souffle qui nous

brûle brûle vifs

 

 

 

 

4) de l'intelligence des sentiments

savourons le pain frais

le vin de noix

l'abricot

le bijou

l'étreinte

l'avoué 

la nécessité

comme tout se rompt  -- vanités, alors non --!

se corrompt --! que le diable s'emporte tout seul !

savourons les ébats sur la table de nos visages

le futur festin vierge est frugal

antérieurement   

le temps de renaissance 

viendra nous embrasser

 

 

 

 

5) DE FEU LIEES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte, Martine Cros

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Fragments & Carnets

Partager cet article

Repost 0