Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aller aux essentiels

aller aux essentiels

Menu
Accord majeur

Accord majeur

 

 

 ...à C., Couperin...    ...à C., notre poème. 

 

 

 

adelaide-20de-20G_-20et-20sa-20soeur-20au-20clavecin-20-mus.jpg

 

 

 

 

 

 

***

 

 

Notre poème est l'Amour 

Dans les draps de la brume

le corps de lune du clavecin

ouvre les préludes

Le Credo entre les seins

de l’amour est charnel

mais il porte au-delà

tous les pélerinages

 

 

***

 

 

Mes mains caressent Couperin,

les reins de François de Louis

et puis les Tiens  .  Nos

paupières sont baissées

comme offertes aux trésors

des harmonies .  Accords

pavane et quintes

content nos amours,

tout l’amour du monde

déferlant à l’entre - coeurs

conte nos amours

contrepoints d’étoiles  ,  pilotis

d'éveil à la Beauté

   .  L’éveil

m’arrime à toi

à l’ébène de ta mélodie

m’arrime aux ombres de toi

   .  La lumière

à tes orages

dont j‘ai soif de pluies

 

 

***

 

 

Couperin en rameaux

clavier en bois de radeau

tout me prend à la gorge

et je voudrais ne murmurer

qu’un sanglot

 

 

***

 

 

Notre poème est l'Amour 

Il est conté mais ce qui est dit

s’évapore trop vite  .  Aussi

ton chant l’écrit sur la portée

des oripeaux de lumière

que nous sommes 

Etendue de toi, chevelure de toi

en flambeaux de satin 

 Toi, pour illuminer la partition

de ceux qui brûlent,

encensés sous ta cape solaire

Tu altères la clé des pudeurs

 

 

 

***

 

 

Des coulées de tes sons purs, 

l'absence revient mélodieuse

De silence en silence  

tu cueilles,

en chaque harmonie,

des îles parfumées

 

 

***

 

 

Notre poème s'élève,  

invite, 

 

en lui le monde est mouvance sacrée 

 

Si ensemble nous pouvions pleurer

 

sa beauté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau de C.Arnulphy (1697/1786), musée Granet d'Aix en Provence

                 "Adelaïde de Gueidan et sa soeur au clavecin"