Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Unica Zürn, sans titre, encre et gouache sur papier, 1965 --Source : www.plathey.net--

Unica Zürn, sans titre, encre et gouache sur papier, 1965 --Source : www.plathey.net--

 

 

 

La soumission

S'habille de lettres

Se mire

dans la pupille-miroir

de Hans

L'iris où elle s'abîme

 

 

 

p.19

 

 

 

                     ---------- Mais tu aimes ça

      ----------ne pas le perdre alors----------

----------------------------------------------oui

                    --------------------ouiouioui

     s'invente un nouveau visage, ressemble à s'y

        --------------------------------méprendre

       -------------------------à ce qu'il désire

      ---------------------------s'y méprend tant

            -------------qu'il oublie qu'elle est

       ----------------------------Unica l'unique

   Et lorsqu'elle s'échappe, franchit ses limites

        Du lasso de son encre, la ramène vers lui

                                 Alors plus loin,

       Unica s'enfuit, s'empare d'elle, se laisse

              -----------------------------------

                                       surprendre

                   Et surprise se laisse enfermer

                          En Allemagne, en France

       Dans ces deux langues, sur ces deux terres

           Son territoire n'admet nulle frontière

             puis elle mourra en terre étrangère.

 

 

p.24

 

 

 

 

Le soleil d'automne empoigne et caresse ses seins.

Elle lève les yeux, décompte les feuilles.

Redoute l'instant des branches dénudées

l'horizon entier.

 

 

 

p.42

 

 

 

 

Perrine Le Querrec

 

Ruines

 

Postface de Manuel Anceau

Tinbad / Poésie, avril 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Unica Zürn, "Solfège", dessin, années 1960 --Source : www.plathey.net--

Unica Zürn, "Solfège", dessin, années 1960 --Source : www.plathey.net--

Elles inventent une langue dramatique, une langue capable d’exprimer le chagrin du monde entier et que personne ne comprend sauf elles. Ce langage qu’elles ont imaginé ne comporte que des voyelles.

Unica Zürn

Unica Zürn

Unica Zürn

Tag(s) : #Extraits - Ressentis de lectures, #Perrine Le Querrec

Partager cet article

Repost 0