Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aller aux essentiels

aller aux essentiels

Menu
ICI-BAS N'EST PAS DE CONSOLATION   &  MADONE - Gottfried Benn

ICI-BAS N'EST PAS DE CONSOLATION & MADONE - Gottfried Benn

Josef Sudek, La Fenêtre de mon atelier, vers 1940–1954

Josef Sudek, La Fenêtre de mon atelier, vers 1940–1954

 

 

ICI-BAS N'EST PAS DE CONSOLATION

 

 

 


Personne ne sera ma bordure de chemin.
Laisse seulement tes fleurs se faner.
Mon chemin coule et va tout seul.
Deux mains sont une trop petite coupe.
Un cœur est une trop petite colline
pour y reposer.
Oh, toi, je vis toujours sur la plage
et sous l'avalanche des fleurs de la mer;
l'Égypte s'étale devant mon cœur,
l'Asie point peu à peu.
L'un de mes bras est toujours dans le brasier.
Cendre est mon sang. Passant devant
poitrine et ossements
je sanglote toujours mon désir d'îles tyrrhéniennes
Une vallée apparaît et des peupliers blancs
un Ilyssos aux rives de prairies,
l'Éden, Adam et une terre
de nihilisme et de musique.

 

 

 

*

 

 


MADONE
 

 


Ne me rends pas encore!
Je me suis tant fondu en toi. Et je suis si ivre de toi.
Oh, bonheur!
Le monde est mort. Clair et comblé
le ciel chante étendu au bord
des fleuves d'étoiles. Tout vient tinter en mon cœur.
Délivré au fond de lui,
né à la beauté,
le peuple pillard de mon sang chante halleluia!

 

 

 

 

 


Gottfried Benn,

Choix de poèmes
Traduction de Jean-Charles Lombard
Seghers, Paris, 1965.
(épuisé)



 

 
 
In Gottfried Benn, Choix de poèmes Traduction de Jean-Charles Lombard Seghers, Paris, 1965

In Gottfried Benn, Choix de poèmes Traduction de Jean-Charles Lombard Seghers, Paris, 1965