Robert Delaunay, 1885-1941, Fenêtre sur la ville, 1912, Huile sur toile, cadre en bois de sapin peint, Kunsthalle, Hambourg

Robert Delaunay, 1885-1941, Fenêtre sur la ville, 1912, Huile sur toile, cadre en bois de sapin peint, Kunsthalle, Hambourg

 

 

 

 

J'allume un feu à l'intime des jours

Je m'y réchauffe un peu

y lis quelques poèmes.

Brûlés.

 

De vertes tranches de blancs lambeaux

de ciel que je longe encore

parsèment

mon regard, me soufflent de rentrer

- Mais, non, leur dis-je dans un rire avisé,

je ne suis plus le Petit Poucet.

 

Dans l'ourlé pourpre des ténèbres

je défais une à une les coutures d'or

de traversées glacées de pluies, de virginaux nocturnes

 

Puis tisse des constellations

plus recueillies

qui amplifient l'attente,

assignent

la fenêtre des âmes où chantent des pèlerins joyeux

à la fleur de soleil,

impunément.

 

 

 

Martine Cros Poésie 

Robert Delaunay, Fleur de soleil

Robert Delaunay, Fleur de soleil

Tag(s) : #Soleil noir, #Expressionnisme, #Robert Delaunay

Partager cet article

Repost 0