Autoportrait (retravailler)

Autoportrait (retravailler)

 

(retravailler)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

je ne marche plus.

 

 

 

la moelle de l'amour ne loge plus dans mes colonnes

mon temple est effondré dans un présent de peu

mon temple.                      ruine sans nom ni lieu

 

 

 

plus l'amour m'échappait plus mes doigts

perdaient le sens du toucher et du dire

je louais un piano au beau milieu du monde

et c'est d'un autre amour dont me parle l'échine

qui soudain me ferait reprendre des couleurs

une autre émotion qui ne me falsifie pas

 

 

et c'est une heure exquise

 

 

un moment où s'estompe

 

 

soleil derrière moi le crépuscule attend

je fumaille un cigare et j'attends comme lui

que le monde s'en aille s'arracher de moi

il va.       à perte de vue à perte de dire

j'y entends quelque oiseau et cela me suffit

pas plus belle musique que d'une gorge pure

 

 

 

lorsque je n'ai plus de pensée définie

que tout de moi prie je respire à nouveau

me viennent les mots d'évidence et d'espace

je ne les pense pas

ils s'inscrivent d'eux-même

dans les carnets maudits

que mon coeur sonorise

ils ont la permission de

m'évoquer un peu

déranger mon chaos vespéral

 

 

 

j'ai l'impression parfois d'être le dernier homme

de devoir le dire à quelqu'un

au cas où le premier viendrait prendre une place

dans ma disparition

beauté de l'instant là

la moitié des possibles

je suis la mélodie et je sers le scherzo 

je suis le beau milieu d'une ligne de bord

j'ai juste parlé d'amour et je me suis giflée

j'ai juste dit le vrai et je purge ma peine

que dois-je rendre pur

encore sinon rengaines,

mon enracinement dans une terre d'actes

qui ne nous soient pas vains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(in Les Etres inachevés)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Chantiers

Partager cet article

Repost 0