" – Je suis responsable de ma rose… répéta le petit prince, afin de se souvenir."

Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

 

 

 

 

Je voulais tout arrêter ou presque    tu es responsable de la rose que tu as apprivoisée me dit Antonio    C’est vrai    j’avais apprivoisé    en écrivant   une rose fragile et blanche aux ourlets rosissants déversés    et elle écrivait elle-même à présent    l’auteur apprivoise des roseraies entières    quand bien même est-ce un simple sol enclos de marguerites sauvages    l’auteur a une responsabilité    et si l’une rose fane    l’auteur aime garder ses pétales d’où la ridule veloutée la plus infime est une beauté infinie qui le sauve de la dislocation intérieure    il garde les pétales dans une vasque de verre posée proche de son porte-plume    car cette fleur un jour a enchanté le sens de ses mots et il se doit    écrivant    de ne jamais meurtrir cet abandon à l’autre

 

 

 

 

Tag(s) : #Le journal imaginaire

Partager cet article

Repost 0