Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

Prélude

 

(II)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon funeste destin s'éclaire à la

bougie

du vert de tes iris que ma paume

saisit

 

 

 

 

 

 

 

Cette sorte d'enfer où je ne suis qu'esclave

Matin nouveau où dévore

       la brume,

 

 

maussade

 

 

 

 

 

 

Comme mes yeux

le rêve

 

 

 

 

 

 

 

Saoûle peau eau dévale dessous

doigts dessus la peau nue

dans le val

Je ne peux l'empêcher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en ce moi de lambeaux

volutes café-crème vous

voulûtes Lauren me séduire

et ce fût Lorena

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mc, 29 juin 15

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Vers Ailleurs

Partager cet article

Repost 0