Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

https://www.etsy.com/market/sylvia_plath

https://www.etsy.com/market/sylvia_plath

 

 

 

 

 

 

à Sophie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecrire. Ecrire est une autre solution. La seule qui permette d'être tout et rien à la fois : se débarrasser de soi, "devenir le véhicule d'un monde, d'une langue, d'une voix" et depuis ce vide devenir les autres, "apprendre d'autres vies et en faire des mondes imprimés qui tournent comme des planètes dans l'esprit des hommes". Alors là, oui, à la fois tout et rien on est un peu divin : on n'a plus à choisir, on brasse les possibles, on fait tinter les sphères, on impulse soi-même cadence et mouvement à ces machines précaires -- poèmes, romans -- où le monde se recrée. Cela, comme le reste, elle l'a compris très tôt. Mais il y a autre chose encore : pas seulement le désir, mais la peur. La peur, elle la connait bien, elle l'a reçue en legs: "Les choix de ma mère ont fait de sa vie un rameau de peur sec et bruissant." Elle a appris à la nommer, des noms d'oiseau, des noms d'amant, qui la tiennent à distance et la font chanter : c'est l'Oiseau de Panique, c'est Johnny Panic ("Il avait une beauté bien à lui"). Elle a beau faire, la peur est "le dieu suprême". Et, comme le désir, elle est double : "peur des ascenseurs, des serpents, de la solitude" -- peur de la vie. Mais aussi, et plus encore, peur de "la vie sans avoir vécu". Et l'écriture, qui est double elle aussi, comme le désir, comme la peur, comme les dieux anciens, l'écriture est l'unique salut. Elle est, âpre et lucide jouissance, cet autre petite mort où, soustrait au cours de la vie, on l'éprouve plus fort. "Des mots, des mots pour arrêter le déluge qui s'écoule par le petit trou dans la digue". "Je ne peux vivre pour la vie seule, mais pour les mots qui contrôlent le flux." Le pire absolu, finalement, se serait de vivre sans écrire. Et c'est peut-être ça, "la vie sans avoir vécu".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

p.60/61

Gwenaëlle Aubry / Sylvia Plath (1932 - 1963),

in L'une & l'autre, éditions L'Iconoclaste, janvier 2015.

 

 

 

 

 

 

 

Gwénaëlle Aubry

Gwénaëlle Aubry

Tag(s) : #Gwénaëlle Aubry, #Sylvia Plath, #De la littérature en général

Partager cet article

Repost 0