Levure Littéraire n°10 - Passages en revues

 

 

 

 

Extrait de la lettre d' "Accueil",

 

par Carmen-Francesca Banciu  & Levure Littéraire

traduction de l’allemand: Tristan Kuipers

 

 

 

 

 

 

 

 

"Des guerres sont déclarées tous les jours. Toutes sortes de guerres, et nombreuses. Drôles de guerres, guerres froides, guerres ouvertes et clandestines, y compris dans le langage. Contre le langage et à l’aide du langage.

 

Levure littéraire a invité à s’exprimer sur ce thème complexe, des auteurs, des artistes de différents domaines, des philosophes, des psychanalystes et des politologues. À témoigner de leurs observations, expériences, vécus, idées, pensées et conclusions.

 

De nombreux artistes de tous les pays ont répondu à notre appel, en apportant des contributions remarquables. Nous avons reçu aussi des réponses poétiques. Des réflexions sur la perte du langage dans la prose, la musique et d’autres formes d’art."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Levure Littéraire n°10 - Passages en revues

 

 

 

 

 

 

Extrait du poème  "Semences", de Cristina Castello,

 

 

 

 

 

 

(version bilingue, texte et voix )

 

Poème extrait du recueil « Soif »
« Nouvelle traduction par l’auteure »
Publié à Paris – octobre 2004
Éditions « L ‘Harmattan »,

 

Poema del libro « Soif »
Publicado en Paris – octubre 2004
Éditions « L ‘Harmattan »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Cette soif. Soif bénie qui laboure et reverdit l’âme
Vie prodigieuse qui étend le désir de la saisir vraiment.
Et la trêve s’en vient à pas retardés.
Je veux que Fra Angelico s’échappe du Prado
Et que l’Annonciation parcoure le monde de sa Lumière
Je veux que Redon et Mantegna, Uccello, Léonard et Monet
Soient traces. Phares. Et qu’ils proscrivent les bourreaux
Pour que Jamais Plus."

 

 

 

 

 

 

 

"Esta sed. Sed bendita que agosta y reverdece el alma.
Vida esta prodigiosa que alarga el deseo de asirla. Toda.
Y la tregua que viene con pasos demorados.
Quiero que Fra Angélico escape de El Prado
y su Anunciación recorra al mundo en Luz.
Quiero que Redon y Mantegna, Ucello, Morandi, Leonardo y Monet,
Sean huella. Faro. Y deroguen verdugos para que Nunca Más."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"AFTERGLOW"

 

 

We are made of stellar ash

     —Carl Sagan

 

 

 

 

 

 

Elusive

          all the world’s sunsets and sunrises

                    chimeric spectacle, I am

                              the nothing that is.

In the densest region of dark matter

          astounded

                    drenched in halos

                              I once had a dream

with no endpoint,

          enigmatic pillar

                    in the realm of the unsubstantial

                              recondite sort of ray.

Remind me

          of constant power laws.

Fierce fires

          forge equations.

Unleash

          mathematical infinity.

Map the invisible universe

                    of imaginary time.

Parachute me

          into stellar winds

                    serrated  bamboo,

dark Earth,

          irrational

                    igniting the bullets of the Cosmos

                              staring down the tiger.

 

 

 

 

 

Hélène Cardona, From Life in Suspension (Salmon Poetry, 2016)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait du poème "Angst" , d' Angèle Paoli, 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"

éclats de mots

éclats de morts ?

 

un nuage espadon des airs

scie l’espace

paroles entrecoupées

marbrures de soleil

dans l’interstice

 

je jongle désireuse

de filer le fuseau

harmonie des sens

harmonie des rires des jeux

des chants

difficile fusion des formes

des langages des danses

éclats de sanglots de cris de larmes

coulés entre deux sommeils

entre deux rêves la douceur du miel

des jours heureux alanguis de chaleur

"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de la poésie d'Eva-Maria Berg

 

 

 

 

 

 

 

 

état de veille

 

 

 

 

 

 

 

 

au côté

du rêve tu vois

l’état de veille

noir blanc

le ciel et

la terre dans

tes yeux

mais colorée

la trace de

l’amour gravée

la trace de

l’amour éradiquée

un chef d’oeuvre

d’art

abstrait

 

 

 

 

 

 

(traduction de l’allemand: Brigitte Gyr)

 

 

 

 

 

 

 

 

MERCI LEVURE

 

 

 

 

 

J'ai une inclinaison

liaison lien indéfectibles

avec "Levure Littéraire" qui

a publié une série de poèmes 

en sept tableaux, pour la première fois dans ma vie

 

vie de poésie

et ce lien personnel

me comble toujours de

son amitié fertile. Cette série de

poèmes sera publiée à nouveau dans "Paysages écrits" 

de décembre, une autre revue on line, riche et enthousiaste aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans "Chemins de traverse",

les publications que ces revues et d'autres m'ont accordé sont détaillées .

 

Photo: Doriss et les Girls - www.moulinrouge.fr

Photo: Doriss et les Girls - www.moulinrouge.fr

Tag(s) : #Passages en revues, #Angèle Paoli, #Cristina Castello

Partager cet article

Repost 0