Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anne-Marie Albiach - Cinq le choeur

 

 

 

 

 

 

EXTRAITS , au fil de la lecture

 

 

 

 

 

 

 

in  IV  Terme  (l'infernal) , 

" ETAT " ,

p. 140 - 142

 

 

 

 

(...)

 

 

 

 

 

 

 

" ils s'allongent

sans rapport de vocabulaires "

dans le langage pratique mental

            des images dimensionnelles

d'harmonie

                  et le blanc "

 

 

 

 

 

 

MINEURE

 

 

l'identité réintègre

ses Rapports

 

 

 

 

 

 

 

      de hasard

il opérait l'absorption

d'un objet qui le rejetait

 

 

sans motif

 

                l'identité était autre

 

 

 

la voyais 

      cependant

 

 

 

 

 

 

 

qu'un seul majeur

allège (encore)

   seul

   à cette courbe

unique peut poursuivre

 

en dehors de leurs graphiques

ces mouvements

 

 

 

 

 

(libres ils soumettent laissant leur mémoire en partie souillée

leur haleine au vent irrémédiable du large horizon duquel ils

                reviennent seuls le meurtre accompli)

 

 

l'esthétique

     notre seul immortalité

 

 

 

 

 

(...)

 

 

 

 

 

 

in L'OBJET ANARCHIQUE 

p.386

 

 

 

 

 

(...)

 

 

 

 

 

     Cette attente éblouit l'absence.

     Temps épars dans le désir de

     l'instant            le symbole et le

     relief

     et la lassitude lorsque soudain une

répétition devient lapsus. Corps déchirés de par la

plénitude. Corps qui ne serait pas à nommer, éveillé

en surcroît et suivant sa courbe propre ; vulnérabilité

que l'esprit alternativement accepte.

Cisaillés dans leurs membres au point

où le déplacement même élabore une question : "Il

faut laisser la respiration se faire dans sa chaleur et

dans le froid qui les menace."

On ne saurait juguler l'étouffement par la

déviation logique.

     Haïssables en instants deviennent

les reliefs. Scories de la tendresse exaltées, graphiques

de la force qui ne se jugule plus. Dans la configuration

ambiguë de cette ternaire tendresse, l'exaltation

dépasserait les éclats ; s'ils se joignent c'est

encore, et sacrée, la morsure de l'Aigle.

 

 

 

     Je courbe la tête -- j'ai

     gagné et perdu comme

     on saute un feu -- de la

     Saint-Jean --

 

celui qu'il porte sur la poitrine

 

Mais pour Elle, un remembrement risque de

s'accentuer implacable, RETOUR AUX LIEUX PEUPLES

DE L'ENFANCE.

 

 

 

     En savaient-ils trop,

     et elle, l'Interdite, de

     par ses mouvements

     labiaux simulant les

     langues quotidiennes

     de Babel

 

 

Seul le fil d'Ariane leur avait permis de fuir, et

l'aurait-elle tendu

 

 

sous son regard visionnaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

in CATARINA A

p.391

 

 

 

 

 

 

 

   Voix cassée sur les traces : corps soumis aux menaces internes

venant de divers angles ; et dans le miroir antérieur une

déflagration de l'identité --

 

 

 

                            au cours du trajet

une toile parallèle                             la peur joint l'exaspération

des tissus

                où une parole plus forte dans la mémorisation extrait

une démarche apparemment singulière

 

 

 

 

        de ces divers attentats à l'opacité des corps

" les stigmates donnent un sens aux larmes et au Désir "

 

 

 

 

en arrière-plan pour s'exprimer en accord aux gestes,

leur corps nécessitait la cicatrice d'une géométrie implacable

 

 

 

 

 

"D'infimes changements de postures

                                                                             et les limites ouvrent

                                                                                                         un deuxième plan "

 

 

la voix qui revient de cette transversale porte un espace

          elle s'insinue à l'organisation d'objets rares, ou fait de

l'instant un enchaînement environnant de structures, dont les

diverses charges s'offrent à leur recherche 

 

 

 

 

 

 

(...)

 

 

 

 

                                                                                                            

 

 

 

 

 

 

Anne-Marie Albiach

     Cinq le Choeur , 1966 - 2012

Flammarion, octobre 2014

590 pages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo du site  LITTÉRALITÉ -- ci-dessous --

Photo du site LITTÉRALITÉ -- ci-dessous --

Manuscrit du livre d’Anne-Marie Albiach, calligraphié et enluminé par Etel Adnan. Exemplaire unique. Sur le site de la Bibliothèque Sainte-Geneviève -- ci-dessous --

Manuscrit du livre d’Anne-Marie Albiach, calligraphié et enluminé par Etel Adnan. Exemplaire unique. Sur le site de la Bibliothèque Sainte-Geneviève -- ci-dessous --

Tag(s) : #Extraits - Ressentis de lectures, #A-M. Albiach

Partager cet article

Repost 0