Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu es devant

comme une

forteresse

 

 

 

 

 

 

 

les jours suivants
préoccupés
de ton visage

 

 

 

 

 

 

 

laisse-toi seulement trouver

 

 

 

 

 

 

 

bleu mystère

suspend
le chaos

 

 

 

 

 

musique du soir

grande oreille
à l'intérieur de toi

 

 

 

 

 

 

 

 

fleurs de toi

obscures

désertiques

 

 

 

 

 

 

 

tu ne diras plus

tout est perdu

tu ne diras

plus rien

tu

 

 

 

 

 

 

 

une écharde de toi

piquée dans

tes lendemains

 

 

 

 

 

 

 

à la source du mal
à déposer tes forces
toute amarre tenue
à tes promesses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tu es devant

 

 

 

 

 

 

 

 

des racines naissent

dans les oriflammes

des jours heureux

prononcés de

tes épouses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

laisse-toi seulement trouver

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte, Martine Cros, peinture d'Arnold Böcklin - nymphe, 1875 - source : Wikiart

 

 

Tag(s) : #Fragments & Carnets

Partager cet article

Repost 0