Fragments  -  9  -  Un moment.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au seuil de la terrasse parfois,

la nuit, au moment où la fleur se referme,

j'épouse l'éphémère althéa

 

 

Nuit et jour

je me perds dans le regard d'une colombe

 

 

Il y a A, S, V, N, et N, P,

mais surtout A,

comme absence

Dans sa pénombre un chant se lève,

je le respire entièrement

 

 

Souvent, je l'oublie

Parfois, je remarque qu'il bat,

ce coeur sous l'abat-vent

 

 

Si loin.

Avant de m'endormir pourtant,

je me glisse dans ses pétales,je lui donne la parole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine Cros

13 août 2014

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Fragments & Carnets

Partager cet article

Repost 0